Catégories
Sport Universitaire Sports collectifs Waterpolo

Hugo Lepoint : un poloïste à la ferme

Poloïste à Douai, Hugo Lepoint se raconte aujourd’hui à nous. Il nous parle de son club, de sa carrière et de son engagement dans le milieu agricole qui lui tient à coeur.

Hugo Lepoint vous êtes poloïste à Douai, dans le nord de la France, comment avez-vous découvert le waterpolo ?
Tout d’abord j’ai commencé par la natation. Vers l’âge de 10 ans un maître nageur de la piscine m’a proposé un essai au waterpolo. Le côté ludique m’a tout de suite plu et depuis cet essai je n’ai jamais arrêté.

Vous jouez à Douai donc, c’est une équipe de première division. Que pensez-vous de votre saison? La place de 7e est-elle satisfaisante pour l’équipe ?
Cette saison nous avons eu quelques changements par rapport aux saisons précédentes. Nous nous sommes clairement renforcés donc nous étions très attendus. Nous avons mal débuté la saison et fait pas mal de contre-performances. Malgré cela, l’équipe n’a pas baissé les bras et nous avons continué à travailler. La seconde partie de saison étaient beaucoup mieux, nous avons trouvé notre jeu et nous avons réussi à avoir de bons résultats. La place de septième n’est pas forcément satisfaisante parce que notre objectif initial était d’accéder aux playoffs. Mais l’image de l’équipe en fin de saison est encourageante et de bonne augure pour les saisons à venir. Nous avons encore du travail, notre projet ne se joue pas sur qu’une saison, il se joue sur du long terme.

Le waterpolo est un sport avec une très ancienne implantation dans le nord de la France, votre club a été fondé en 1897. Ressent-on cette tradition du waterpolo ?
Le FNCD est le club de waterpolo le plus ancien de France. Ici c’est une institution, on joue pour notre club et avec le coeur ! Je pense que c’est une force, nous avons un des meilleurs centre de formation avec des encadrants qui transmettent la science du waterpolo mais aussi qui transmettent l’amour du club. Dans notre équipe nous avons la majorité des joueurs qui ont été formé au club et je pense que sur certains matchs ça peut vraiment faire la différence.

Quels sont vos objectifs pour les saisons à venir ? 
Avoir les meilleurs résultats possibles. Aller le plus loin possible dans toutes les compétitions. Je veux continuer à progresser pour pouvoir aider mon équipe à aller plus loin.

Grâce à mes coéquipiers, j’ai pu voir le monde professionnel de plus près.

Hugo Lepoint


​Vous avez eu la chance de représenter la France lors de plusieurs compétitions internationales, c’est pour vous une reconnaissance de votre parcours ?
C’est un honneur de pouvoir représenter son pays. Je pense que pour tout sportif c’est un objectif ! Je me donne beaucoup à l’entrainement pour pouvoir progresser et donc lorsque les sélectionneurs nationaux le remarquent c’est un aboutissement pour moi.

Vous avez aussi participé aux Universiades de Taipei (2015) et de Naples (2019), qu’est-ce qui change par rapport aux autres compétitions internationales auxquels vous avez participé ? 
Les Universiades sont des compétitions à part. Premièrement, il faut avoir entre 18 et 26 ans et être étudiant donc tous les joueurs ne peuvent pas y participer. Ensuite les Universiades sont la deuxième plus grosse compétition multisports au monde après les Jeux Olympiques. C’est une compétitions à part humainement car tout est mis en place pour l’athlète et l’organisation est incroyable. Sur le plan sportif, c’est très intéressant car souvent les nations alignent leurs équipes « espoirs » donc ça permet de se mesurer aux joueurs du monde entier ! 

L’équipe de France Universitaire de waterpolo © FFSU

​En parallèle de votre carrière, vous êtes étudiant, votre emploi du temps est donc chargé ?
Je suis étudiant en 3ème année de Bachelor à Amos Lille. Le sport prend énormément de place dans mon emploi du temps, mais j’ai la chance d’être dans une école qui me propose un emploi du temps aménagé et tout est mis en place pour ma performance. Je les remercie ! 

Votre famille est à la tête d’une exploitation agricole (La Ferme du Louvion), dans laquelle vous êtes très investis. C’est important pour un athlète de haut-niveau de garder un lien avec sa terre natale ?
L’agriculture est une affaire de famille chez nous. Mon parrain a repris l’exploitation agricole qui appartenait à mes grands parents, mon frère y travaille également. Je suis très attaché à mes racines agricoles, au moindre temps libre j’essaye d’y aller et d’aider. Mon frère a lancé une production de glace sur l’exploitation (Glaces de la Ferme du Louvion, ndlr) je m’occupe de la communication et j’essaye de l’aider et de le conseiller dans ses idées. C’est important de ne pas oublier d’où l’on vient. Ma famille m’a transmis beaucoup de valeur, notamment celle du travail, qui je pense est primordial pour la réussite d’un sportif.

Il faut des catastrophes comme le Covid-19 pour que les gens se rendent compte que nourrir les citoyens fait partie des priorités !

Hugo Lepoint

Vous avez aussi un regard sur le monde agricole et ses enjeux. La Ferme du Louvion produit notamment des glaces, issues du lait des vaches de l’exploitation. Ce genre de production est-il une réponse à la crise des prix qui secoue le secteur laitier depuis quelques années ? 
C’est mon frère qui a lancé la diversification de notre exploitation. Nous transformons maintenant une partie de notre lait pour en faire des glaces fermières, 100% naturelles et locales. Grâce à mon frère notre exploitation se voit grandir et s’étendre dans des nouveaux domaines. Le secteur laitier est terriblement touché par les prix très bas du lait, cela permet donc d’avoir une autre activité et de rendre la ferme plus attractive.

​Autre sujet épineux dans le milieu agricole : l’agribashing. Qu’en pensez-vous ?
C’est révoltant ! Le monde citadin actuel est maintenant trop éloigné et ne comprend plus le fonctionnement rural. Malheureusement, il faut des catastrophes comme nous le vivons actuellement avec le Covid-19, pour que les gens se rendent compte que nourrir les citoyens fait partie des priorités comme soigner, protéger et éduquer la population !

Hugo Lepoint et son frère Benjamin, ainsi que Olly le chien © La Ferme du Louvion

Question d’actualité enfin : comment occupez-vous le confinement ordonné par les autorités ? 
Je respecte le confinement et je m’entraine à la maison pour pouvoir garder la forme et être prêt pour la reprise de l’entrainement !

Avez-vous des conseils pour passer le temps au mieux pendant cette période ?
Profitez de vos proches, faites du sport, faites des choses dont vous n’avez pas forcément le temps d’habitude. Mais surtout il est important de bien rester chez soi. Faites attention à vous.

Par Hugo Bâcle – Université de Poitiers | Image de couverture © Fournie par H. Lepoint

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s