Catégories
Athlète @assolvds France Interview Ski alpin Sport Universitaire

« C’était sûrement ma plus belle saison et la plus enrichissante »

Espoir français du ski alpin, Adrien Fresquet, revient pour nous sur sa saison et ses performances.

Adrien Fresquet, c’est une nouvelle saison qui s’achève, qu’en retenez-vous ?
C’était malheureusement une saison écourtée qui nous a privé de belles dernières courses commes les championnats nationaux ou la finale de la coupe d’Europe  mais c’était surement la plus belle et la plus enrichissante pour ma part. C’était ma première saison complète sur le circuit de Coupe d’Europe en vitesse et je me suis vraiment régalé durant tout l’hiver.

Avez-vous atteint vos objectifs ? 
Mes objectifs ont été plus ou moins tous atteints. Je souhaitais participer à l’intégralité des courses de Coupe d’Europe en vitesse et me rapprocher le plus près possible du top 30. J’ai eu la chance d’être sélectionné pour faire toute les faire et j’ai pu me glisser 4 fois dans le top 30 et 2 fois dans le top 15. J’ai également été sélectionné pour les Championnats du monde juniors qui se déroulaient en Norvège début mars (Narvik, ndlr). C’était un de mes plus gros objectif sur la saison 2019-20. Malheureusement les championnats de France ont été annulés à cause du Covid-19 et donc je n’ai pas pu atteindre tous les objectifs que je m’étais fixés.

Qu’est-ce qui a fait défaut cette saison ? Et qu’est-ce qui s’est amélioré ? 
Je dirai le manque d’expérience dans les disciplines de vitesse surtout sur les portions plates. Jusqu’à la saison dernière je ne m’étais pas vraiment spécialisé dans une ou plusieurs disciplines, d’ailleurs je faisais même plus de disciplines techniques que de vitesse. Certes, ça reste du ski mais les attitudes à adopter sur les skis ne sont pas tout à fait les mêmes. En super-G ou en descente, on essaie de soigner au mieux notre position afin qu’elle soit la plus aérodynamique possible alors qu’en slalom ou géant on ne se préoccupe pas trop de ça et j’avais pas mal de boulot sur ce point là ainsi que sur le relâchement. Tout n’est pas encore parfait mais il y a eu pas mal de progrès depuis la préparation estivale.

Vous avez aussi participé aux Championnats du monde junior avec l’Equipe de France. Qu’en retenez-vous, la compétition a été difficile je crois ?
En effet, j’ai eu la chance de partciper à mes premiers Championnats du monde juniors. C’était une compétition sur laquelle je comptais vraiment performer. Malheureusement ça ne s’est pas vraiment passé comme prévu. J’étais engagé sur 3 disciplines (super-G, descente et combiné). J’ai chuté lors du super-G et fait une sortie de piste lors de la descente. La compétition n’avait pourtant pas si mal démarrée avec les deux entraînements officiels de la descente où je me suis placé deux fois dans le top 10 mais la course ne s’est pas déroulée comme je voulais malgré du bon ski produit sur les deux premiers tiers du parcours. J’étais en avance aux temps intermédiaires de 27 centièmes sur le vainqueur de la course avant de louper une porte. C’était un peu frustrant mais c’est la course. La troisième épreuve à laquelle je devais participer à été annulée.

Quoiqu’il en soit c’est une expérience à garder ?
Oui ! C’était une superbe expérience, ça m’a permis de voir où j’en étais plus ou moins par rapport aux meilleurs skieurs mondiaux de ma catégorie et tout ça dans un cadre magique, malgré la météo, assez capricieuse. L’ambiance au sein du groupe “France” et avec les autres skieurs des autres nations était aussi super bonne.

Dès la prochaine saison, l’Association La Voix des Sportifs vous apporte son soutien. En quoi consiste-t-il et que va t-il vous apporter ? 
En effet, l’Association La Voix des Sportifs me soutient sur la saison prochaine en me proposant une visibilité sur ses réseaux sociaux et son site web, en me proposant son réseau ainsi qu’une aide financière pouvant m’aider au bon déroulement de ma saison de ski.

Un petit message à faire passer pour cette fin de saison ?
Je souhaite remercier toutes les personnes ainsi que tous mes partenaires tels que Head, Vola, Level, Lagrange Vacances, Le Groupe Mounes, E.S.F Pyrénés, le Ski Club de Peyragudes, le Comité de ski Pyrénées-est, le Pôle espoir ski de Font-Romeu et le Ski66 qui m’ont permi de réaliser ma saison dans les meilleurs conditions possible !

Par Hugo Bâcle – Université de Poitiers | Image de couverture : © Agence ZOOM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s